La plupart des gens croient que c’est possible. Si vous vous sentez mal à l’aise ou coupable lorsque vous dites ou faites quelque chose qui semble déplaire à quelqu’un ou êtes déçu, frustré, voire en colère quand quelqu’un ne fait pas ou ne dit pas ce qui vous plaît, vous faites partie de ceux qui croient qu’il est possible de plaire à tout le monde, surtout à ceux que vous aimez.          

Que ressentez-vous lorsque votre partenaire oublie l’anniversaire de votre naissance ou de votre rencontre malgré l’importance que revêt cet événement pour vous? Plusieurs personnes répondront que ça ne les dérange pas, qu’elles y sont habituées. Par contre, si vous tentez de convaincre les autres que ça ne vous dérange pas ou si vous y pensez, c’est signe que cette situation vous déplaît.

Afin de comprendre pourquoi il est IMPOSSIBLE de toujours plaire à ceux qu’on aime, il faut d’abord prendre conscience qu’il y a une différence entre PLAIRE et AIMER. Plaire constamment à tous vos proches (parents, conjoint, enfants, amis, collègues de travail) signifie être attentif à toutes leurs demandes, se souvenir de tout ce qui leur fait plaisir, ce qui, vous en conviendrez certainement, est au-delà des limites de quiconque. S’il est dans vos habitudes d’agir ainsi, il est impératif et urgent que vous fassiez la différence entre plaire et aimer.         

PLAIRE signifie faire plaisir en agissant en fonction de ce qui plaît à quelqu’un. AIMER signifie accepter les différences, les désirs, les peurs, les limites, les talents et les défauts de quelqu’un, SANS PORTER DE JUGEMENT et sans vouloir changer l’autre. On peut donc en conclure qu’AIMER est une notion spirituelle et que PLAIRE est une fonction mentale (matérielle).

Ainsi, si les gens que vous aimez décident de ne pas vous faire plaisir, ça ne signifie pas qu’ils ne vous aiment pas : ils expriment tout simplement leurs LIMITES. Tout le monde a le droit d’en avoir. De plus, s’AIMER ne signifie pas seulement respecter les limites des autres, mais aussi les siennes. Lorsque vous décidez de ne pas agir selon les désirs d’une autre personne par respect pour vous-même ou vice versa, dites-vous que c’est UN ACTE D’AMOUR.          

Revenons à l’exemple du partenaire qui n’arrive pas à se souvenir des dates d’anniversaire. Son incapacité à le faire n’a aucun lien avec l’amour. Vous penserez peut-être que cette personne devrait tout de même faire un effort pour plaire à sa conjointe puisque c’est ce que la majorité des gens font pour ceux qu’ils aiment. Je vous répondrai qu’il y a certainement des choses que cette personne aime faire, mais que sa conjointe n’aime pas et auxquelles elle ne participe pas, comme regarder toutes les parties de football à la télé. Si la conjointe vaque à ses occupations pendant que son partenaire regarde le football, est-ce une preuve qu’elle ne l’aime pas? Et si elle va magasiner sans son conjoint parce qu’il ne veut pas la suivre, est-ce que ça signifie qu’il ne l’aime pas? Dans les deux cas, la réponse est non. C’est plutôt une preuve d’AMOUR DE SOI.

PERSONNE NE PEUT CONSTAMMENT FAIRE PLAISIR AUX AUTRES. Quand une personne décide de faire plaisir à quelqu’un simplement pour le plaisir de le faire, ça devient un choix et non une obligation. Par contre, faire plaisir à quelqu’un DE PEUR de ne pas être aimé ou de passer pour un égoïste crée des attentes de part et d’autre et engendre un sentiment de culpabilité. Ne préférez-vous pas vivre dans l’amour véritable?          

Avec amour,         

Lise Bourbeau